L'Ordre des Templiers

Lieu de rassemblement des Frères de l'Ordre nés pour défendre la justice, les opprimés, les valeurs humaines et maintenir la paix au nom du Seigneur et du Sauveur dans les Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 messe du Jeudi 27 Septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
muad_dib
Invité



MessageSujet: messe du Jeudi 27 Septembre   Jeu 27 Sep 2007 - 20:38

Frere Muad sonna la petite cloche de la chapelle pour appeler les soeurs et freres a l'office



mes chers amis je suis navré de n'avoir pu celebrer de messes durant quelques temps. La mort m'a prise dans ses bras et ne semblait pas vouloir me lacher. La lumiere divine m'a cependant sauvée. Beaucoup ont cru en ma mort, je l'ai cru aussi. Mais le seigneur a decidé de me laisser vivre.
le bonheur de vous revoir tous est si grand que je ne saurais trouver de mots assez forts.
Tandis que Muad parlé une larme brillante perla le long de sa joue.
Mes amis je vous aime et rien ne me fait plus plaisir que d'etre debout devant vous aujourd'hui.

Commencons l'office si vous le voulez bien

je vous invite avant toute chose a nous confesser au Tres haut.

recitez avec moi je vous prie:

Citation :
Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


passons maintenant au credo.



Muad se saisit de son livre des vertues.
Il etait un peu poussiereux et y passa le revers de sa manche pour le nettoyer. Un petit coup sur la croix d'argent lui redonné son éclat.


je vais vous lire un passage du livre en rapport avec les recents evenements que j'ai vecu:

Citation :
Création II: La vie

Mais Dieu était parfait, alors que Sa création était imparfaite. Alors qu’Il était conscient de Lui-même, Sa création ne pensait pas. Alors qu’Il choisissait ce qu’Il faisait, Sa création ne faisait que s’adapter. Alors qu’Il était capable de créer, Sa création ne faisait que se suffire à elle-même. Alors qu’il voulait aimer Sa création et être aimé d’elle en retour, elle en était incapable.

Dieu réunit alors l’amour qu’Il avait en Lui. Il en fit l’esprit, qui ne pouvait être ni touché, ni vu, ni senti, ni goûté, ni entendu, car il était différent de la matière. L’esprit contenait l’intelligence, composée de la raison et des sentiments. Dieu y avait mis le plus de Lui-même: la capacité de choisir et celle de ressentir. Le Très Haut associa la matière à l’esprit, pour que ce dernier puisse exister en harmonie avec le monde, et nomma le tout “vie”.

Mais la vie était imparfaite. Bien que créée par Dieu et composante de Lui, elle n’était pas Lui tout entier. Sa capacité de choisir était partielle, car son savoir et son pouvoir n’était pas illimités. Sa capacité de ressentir était tronquée, car elle était composée de matière, neutre et impersonnelle. Mais Dieu voulait aimer la vie et que la vie l’aime en retour.

Mais, pour que Dieu et la vie puissent s’aimer mutuellement, il fallait que cette dernière s’efforce constamment de se rapprocher de la perfection divine. Car elle était incapable de l’égaler. Le Très Haut créa donc le troisième mouvement: les choses supérieures iraient vers Dieu. Ainsi, la matière dont la vie était composée étant une chose lourde, elle fut posée sur le monde, car elle allait vers le bas. Mais, comme elle était aussi composée d’esprit, qui était une chose supérieure, elle tendrait vers la perfection divine.

Et sur le monde, la vie prit une multitude de formes, des plus petites aux plus grandes. Les végétaux s’emplissaient de la lumière des étoiles, couvrant ainsi le monde d’une couche de verdure. Les animaux gambadaient ou voletaient entre les végétaux. Ainsi, alors que Dieu semblait immobile, la vie se manifestait par un mouvement incessant. En effet, Dieu, étant éternel, n’était pas soumis à ce besoin perpétuel de mobilité qui faisait que la vie était sans cesse en activité. Il paraissait ainsi être immobile. Mais c’est cette action ininterrompue que Dieu aimait par dessus tout observer dans Sa création.

Mais Dieu n’avait pas conçu le mouvement de la vie comme une force infinie et, pour qu’il se perpétue, il fallait que l’animal broute le végétal, que le prédateur dévore la proie, et que les cadavres d’animaux pourrissent pour nourrir les végétaux. Ainsi, la mort faisait partie intégrante de la vie. Mais, pour que cela ne détruise pas Ses créatures, Dieu partagea chaque espèce en deux principes complémentaires, qu’il appela masculin et féminin. Tous deux étaient égaux et devaient se rechercher pour s’unifier, et ainsi perpétuer la vie.

Ainsi, de la vie Dieu créa le temps, où la mort succède à la vie, la vie à la mort, et la progéniture à ses géniteurs. De même, l’eau rejoignait le ciel pour descendre sur terre et alimenter les rivières, et le feu sortait des volcans pour alimenter la terre, qui s’accumulait pour nourrir le feu en son sein. Le monde tout entier était uni dans un mouvement perpétuel de vie, alors que Dieu paraissait immobile, échappant aux contraintes du temps.


Muad soupira tout en s'eclamant:

La vie, la vie mes amis. Qu'y a t'il de plus precieu que cela?
C'est un don du Seigneur. Nous devons la cherir! rien n'est plus precieu.
N'oubliez pas qui nous sommes: les defenseurs de la vie et non pas les messagers de la mort.
Nous protegeons et cherissons plus que tout l'existance que nous avons et serions cependant pret a la sacrifier pour sauver des fideles.
Nous ne sommes que les humbles serviteur du Seigneur et de sa grande oeuvre.
Notre vie passe apres celle des autres enfants de Dieu.
nous sommes garants de la vie de milliers de gens, et cela est une tres lourde responsabilité. Mais le Tout Puissant nous aide dans notre tache. Et nous savons que les vertueux trouveront une place au paradis a coté des justes.

je vous invite a communier avec moi mes soeurs et mes freres:




Allez en paix dans la lumiere du Seigneur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: messe du Jeudi 27 Septembre   Jeu 27 Sep 2007 - 21:53

Sakamps entra en silence dans la chapelle pour assister à l'office...

A la demande du frère muad_dib Sakamps se confessa:



Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.


a la fin de l'office il communia...

il retourna a sa place pour prier!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: messe du Jeudi 27 Septembre   Jeu 27 Sep 2007 - 21:54

Guidonius entendit la petite cloche tinter et comprit assez vite qu'un office allait se tenir dans la chapelle. Il laissa là ses papiers, remettant à plus tard son travail et se dirigea vers la chapele. La vie religieuse du temple semblait prendre un nouvel essort et Guidonius voulait par sa présence, montrer l'intéret qu'il y pourtait à ses frères chapelains. Il s'installa dans la chpelle et vit que c'était le frère Muab qui officiait ce jour là.

Il récita son acte de contrition, pensant qu'il avait quelques paroles dures sur son ancien duc mourrant à se faire pardonner, même si celui-ci l'avait plus qu'injurié.


Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

Guidonius récita ensuite son crédo en même temps que le frère Muab et les autres participants.



Puis il écouta l'extrait du livre des vertu et le commentaire qu'en fit le chapelain. Il parlait de la vie, ce bien si précieux que le chapelain avait failli perdre, et Guidonius se dit qu'en ces temps de guerre, le frère Muab avait bien raison de rappeler à l'ordre qu'ils étaient d'abrd là our défendre la vie, où que les frères se trouvent.

Guidonius alla communier, puis, la messe achevée alla saluer le chapelain et les assistants présents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: messe du Jeudi 27 Septembre   Ven 28 Sep 2007 - 2:12

Suivant un petit groupe de frères qu'il avait vu se diriger vers l'Eglise, chilou fut heureux de retrouver le frère Muad qui célébrait de nouveau.
La cérémonie commencant, il récita en concert avec ses autres frères:


Citation :

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

Faisant suite au credo, le frère Muad récita un passage du libre des vertus qui semblait lui tenir à coeur. Sa voix tremblait d'émotion, et son commentaire était fort pertinent. Rien n'était plus important que de protéger la vie des faibles et des opprimés, telle était leur mission en tant que Chevalier du Très Haut et jamais il ne fallait qu'ils l'oublient.

Une fois la messe terminée, il s'attarda quelques instants dans la Chapelle afin de profiter de ces instants de sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Salvaressa
Gardien du Temple de Salomon
Gardien du Temple de Salomon
avatar

Nombre de messages : 1420
Age : 46
Localisation : Toujours près de son ange éternel.
Date d'inscription : 18/08/2007

MessageSujet: Re: messe du Jeudi 27 Septembre   Ven 28 Sep 2007 - 8:56

Entendant les cloches sonner,Salvaressa se précipita vers la chapelle afin d'assister à la messe donnée par frère Muad,elle était heureuse de constater qu'il était là,sain et sauf,lui adressa un sourire puis rejoigna les fidèles.

Elle se signa et alla s'installer discrètement près de ses frères en les saluant d'un signe de la main,puis baissa la tête en se confessant au Très haut.




Citation :

Je confesse à Dieu Tout-Puissant, à tous les Saints, et à vous aussi, mes Amis, parce que j'ai beaucoup péché, en pensée, en parole, en action. Je supplie tous les Saints, et vous, mes Amis, de prier le Créateur pour moi. Que le Très Haut nous accorde le pardon, l'absolution et la rémission de tous nos péchés.

L'écuyère écouta attentivement et récita le crédo dans sa tête en priant tout comme ses frères et soeurs ensuite elle se dirigea pour communier avec eux en prenant conscience du message prononçé par le Chapelain Muad venant du livre des vertus sur le passage de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: messe du Jeudi 27 Septembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
messe du Jeudi 27 Septembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe du 20 septembre - Sainte Boulasse
» Messe du 14 Septembre 1456
» [Nantes] Annulé - Tournoi Mêlée le Jeudi 29 Septembre 2011 - Annulé
» [Nantes] Mêlée le Jeudi 29 Septembre 2016 (au Baroudeur)
» Arrivages SAQ signature Jeudi 26 Août 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Templiers :: Enceintes de la Villeneuve du Temple :: Chapelle Saint Michel-
Sauter vers: