L'Ordre des Templiers

Lieu de rassemblement des Frères de l'Ordre nés pour défendre la justice, les opprimés, les valeurs humaines et maintenir la paix au nom du Seigneur et du Sauveur dans les Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Codex de loi du Temple

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sencha
Gardien du Temple de Salomon
Gardien du Temple de Salomon
avatar

Nombre de messages : 2686
Localisation : Belley/ IRL Valence
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Le Codex de loi du Temple   Ven 25 Avr 2008 - 13:01

Le Codex de loi du Temple


I – PREAMBULE


Le Codex de Loi du Temple repose sur les Ecrits principaux de l’Ordre. La Charte bien sûr, dans son ensemble et plus particulièrement concernant la conduite de nos Frères l’Article 2, paragraphe 1 et 2.

2. Préceptes de l’ordre :
2.1 Le Code de Conduite Templiers.


a) Les frères devront toujours respecter les préceptes de l’Ordre.
b) Ils devront également toujours agir dans l’esprit et le respect de son serment et de la foi aristotélicienne.
c) Tout frère devra faire preuve d’humilité et de modestie en toutes circonstances.
d) Tout ordre contraire à l’esprit aristotélicien et au serment doit être ignoré.
e) Les frères se devront de porter assistance aux amis ou aux inconnus en difficulté.
f) Les frères devront être actif dans l'ordre.
g) Les frères devront porter en tout circonstance la tenue templière.
h) Les membres de l’Ordre devront respecter le secret et la confidentialité des plans et des actions de l’Ordre.
i) Les frères devront faire preuve de respect et de savoir vivre en toute circonstance envers leur prochain, ami ou ennemi.
j) Ils devront être honnête et sincère envers leurs pairs.
k) Tout subordonné doit obéissance à son supérieur.
l) Les frères respecteront les Templiers les plus anciens.
m) Les frères devront rendre compte à leurs supérieurs en cas de décision importante à prendre ou s’ils tombent en possession d’une information paraissant vitale.
n) Les frères devront respecter et faire respecter les traités signés par l’Ordre et les engagements pris de l’Ordre vis-à-vis d’autrui.
o) Toute évolution politique et sociale doit faire l’objet d’un compte-rendu à ses supérieurs.
p) Toute création de guilde ou parti politique d’un frère doit faire l’objet d’un compte-rendu à ses supérieurs.

2.2 Les valeurs de l'Ordre des Templiers.

a) L’Ordre des Templiers défend les valeurs de la foi aristotélicienne en agissant au nom de Sa Sainteté le Pape et cherche à maintenir la paix dans le royaume et dans le Saint Empire.
b) L’Ordre des Templiers défend les opprimés, la justice, la foi, les aristotéliciens et les valeurs humaines que sont : le respect, l’égalité, l’amitié, la fraternité, la tolérance, le courage, la franchise, la loyauté, la fidélité et l’honneur.
c) L’Ordre des Templiers existe pour faire régner la justice, la paix et la foi aristotélicienne sur le royaume et dans le Saint Empire.



Le Codex est là pour rappeler à tous les Frères et Sœurs de l’Ordre, ainsi que les Ecuyers ou nos sympathisants, que la Justice Divine est en toute chose et en chacun de nous.

L’Ordre du Temple est fondé sur le respect de valeurs essentielles et sur l’amour de son prochain. Mais notre rôle de Bouclier de la Foi et de la Papauté implique aussi, pour la Gloire de l’Eternel et du Temple, que tous nous soyons d’une discipline et d’une exemplarité sans faille.

Rédigé à partir de la Charte de l’Ordre qui est le fondement de notre vie et de nos actes, le Codex de la Loi est l’outil nécessaire à rappeler nos engagements et nos devoirs envers notre condition.



II – DES DOUZE COMMANDEMENTS DU TEMPLIER



-Souviens-toi toujours de l’exemple des anciens Templiers et des principes de notre Charte.

-Combats sans relâche pour les droits de la personne humaine et la défense des plus faibles et des opprimés.

-Combats aussi pour la sauvegarde des valeurs humaines universelles.

-Commence par t'améliorer toi-même avant de prétendre améliorer les autres et le monde autour de toi.

-Conforme ta vie à tes convictions profondes, sans hypocrisie et en respectant toujours les convictions d’autrui.

-Sois toujours franc dans tes propos et loyal dans ta conduite.

-Sois toujours fidèle à tes engagements et honore la parole que tu as donnée.

-Ne chéris vraiment rien autant que l’amitié et la fraternité.

-Préfère toujours le dialogue et la concertation à l’affrontement et à la guerre.

-Affronte avec courage toutes les difficultés, sachant que c’est d’abord en toi-même que tu trouveras la force nécessaire.

-N’oublie jamais que tes droits et libertés s ‘arrêtent là où commencent ceux d’autrui.

-N’oublie jamais que la valeur d’un être humain repose dans ce qu’il est vraiment, non dans ce qu’il possède ou paraît être.


III - DES ACTES ET DES GESTES MALINTENTIONNES OU MALHONNETES SANCTIONNABLES.


MANQUEMENTS DICIPLINAIRES

Désobéissance à une consigne générale
Désobéissance à une consigne spécifique

Absence injustifiée
Absence trop longue

Tumulte et trouble à l’ordre public
Tumulte et trouble à l’ordre du Temple

Retard à un exercice militaire
Retard à un entraînement martial


FAUTES DELICTUELLES

Participation injustifiée à une campagne politique

Omission lors du questionnement préliminaire des postulants

Ebriété

Manquement à son devoir lors d'un parrainage.
Manquement à son devoir lors d'un tutorat

Désobéissance à un ordre direct


FAUTES GRAVES

Incitation à la rébellion
Incitation à la révolte

Désobéissance à une loi civile

Participation injustifiée à une action politique
Participation non approuvée à une guilde

Non respect d’un ecclésiastique de l’Eglise

Incitation à des mœurs contraires à l’Ethique de l’Eglise et de la Charte des Templiers

Non paiement de la dîme
Non divulgation d’information importante à l’Ordre
Comportement déshonorant envers sa condition de Templier
Comportement déshonorant envers l’Ordre des Templiers

Désobéissance à une injonction du Haut Justicier
Désobéissance à une injonction du Chapître


FAUTES CRIMINELLES

Insubordination
Rébellion

Création d’une guilde ou d’un parti politique sans autorisation du Chapitre
Participation non autorisée à un parti politique

Parjure
Mensonge
Pêché

Vol
Escroquerie
Esclavagisme
Brigandage
Pillage

Manquement à l’Ethique de l’Eglise et de la Charte des Templiers

Mensonge délibéré lors du questionnement préliminaire des postulants

Désobéissance à une sanction du Tribunal du Temple
Désobéissance à un ordre d’un Haut Dignitaire
Désobéissance à un précepte de la charte
Désobéissance à un ordre de son Maître de Voie


FAUTES CAPITALES

Hérésie
Meurtre

Espionnage
Haute trahison

Non divulgation d’information capitale à l’Ordre
Organisation de manquement à l’Ethique de l’Eglise et de la Charte des Templiers commis par des tiers

Désobéissance à une condamnation du Tribunal du Temple
Désobéissance à un ordre du Conseil
Désobéissance à un ordre du Grand Maître


IV – DES SANCTIONS ET DES CONDAMNATIONS


Des Manquements disciplinaires :

Selon l’appréciation et l’intention délibérée ou pas, la volonté de nuire manifeste ou pas, les sanctions seront agencées comme suivant :
- Lettre d’excuses publiques
- Dissertation
- Tâches domestiques
- Blâme
- Privation des droits
- Amendes
- Tâches d’intérêt général pour le Temple


Des Fautes Délictuelles :

Selon l’appréciation et l’intention délibérée ou pas, la volonté de nuire manifeste ou pas, les sanctions seront agencées comme suivant :
- Lettre d’excuses publiques
- Dissertation
- Tâches domestiques ou pour l’Eglise
- Blâme
- Privation de droits
- Amendes
- Jours de Jeun (retraite)
- Tâches d’intérêt général pour le Temple
- Pèlerinage


Des Fautes Graves :

Selon l’appréciation et l’intention délibérée ou pas, la volonté de nuire manifeste ou pas, les sanctions seront agencées comme suivant :
- Lettre d’excuses publiques
- Dissertation
- Tâches pour l’Eglise
- Blâme
- Privation de droits
- Amendes
- Jours de Jeun
- Tâches d’intérêt général pour le Temple
- Bannissement temporaire
- Pèlerinage
- Retrait de distinction
- Rétrogradation
- Prison ferme


Des Fautes Criminelles :

Selon l’appréciation et l’intention délibérée ou pas, la volonté de nuire manifeste ou pas, les sanctions seront agencées comme suivant :
- Lettre d’excuses publiques
- Dissertation
- Privation de droits
- Amendes
- Tâches d’intérêt général pour le Temple
- Bannissement temporaire
- Pèlerinage
- Retrait de distinction
- Rétrogradation
- Prison ferme
- Bannissement définitif


Des Fautes Capitales :

Selon l’appréciation et l’intention délibérée ou pas, la volonté de nuire manifeste ou pas, les sanctions seront agencées comme suivant, de plus, le Tribunal en accord avec le Conseil se réserve le droit de contacter l’Inquisition afin de s’assurer que l’accusé ne soit pas possédé.
Les sanctions seront agencées comme suivant :
- Lettre d’excuses publiques
- Dissertation
- Amende
- Tâches d’intérêt général pour le Temple
- Retrait de distinction
- Rétrogradation
- Prison ferme
- Bannissement définitif
- Bannissement définitif et mise à l’index
- Bannissement définitif avec annonce publique
- Excommunication
- Condamnation à mort


Dernière édition par Sencha le Ven 25 Avr 2008 - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sencha
Gardien du Temple de Salomon
Gardien du Temple de Salomon
avatar

Nombre de messages : 2686
Localisation : Belley/ IRL Valence
Date d'inscription : 22/10/2005

MessageSujet: Re: Le Codex de loi du Temple   Ven 25 Avr 2008 - 13:02

V – DU DETAIL ET DE L’EXPLICATION DES SANCTIONS ET PEINES



- Lettre d’excuses publiques :

Le condamné devra rédiger une lettre d’excuse qui expliquera l’acte commis et ses conséquences, ainsi que le verdict rendu. Le mea culpa du Frère devra être exemplaire, le pardon et les excuses acceptées par la communauté de l’Ordre pour être valides.

- Dissertation :

Un sujet en rapport avec le méfait sera choisi et le condamné se verra dans l’obligation de rédiger une dissertation de qualité de longueur suffisante (plus de deux pages), argumentée, avec citations et index des sources utilisées.

- Tâches domestiques :

Le condamné se verra dans l’obligation d’entretenir le Cloître et d’assurer la propreté du Temple pour une durée déterminée – ou pas – et l’effectivité de la tâche devra être prouvée par de nombreuses missives en ce sens.

- Tâches domestiques ou pour l’Eglise :

Le condamné se verra dans l’obligation de travailler à l’Eglise la plus proche pour un nombre de jours déterminés en fournissant la preuve de ce travail.

- Blâme :

Le condamné se verra infliger un Blâme pour ses fautes par le Grand Maître. Blâme qui sera attribué officiellement en Salle d’Audience.

- Privation des droits :

Les accès particuliers et privilèges tels que Grade et Fonction seront retirés au condamné pour une durée déterminée, ainsi que son droit à voter aux diverses élections au sein du Temple.

- Amendes :

Le condamné devra se déplacer jusqu’à la Commanderie ou Bastion le plus proche ou à défaut jusqu’au Trésorier Général pour s’acquitter de la dette pécuniaire déterminée par le Tribunal.

- Jours de Jeun (retraite) :

Le condamné devra faire retraite pour une durée déterminée pour méditer sur ses erreurs en apportant la preuve matérielle de celle-ci.

- Tâches d’intérêt général pour le Temple :

Une tâche d’intérêt général sera donnée au condamné, telle que classement de posts, archivage, obligation de participer à un convoi ou une escorte.

- Bannissement temporaire :

Les accès du condamné seront suspendus pour une durée déterminée et devra supprimer ses signatures et autres signes distinctifs du Temple. La mention « Frère de l’Ordre des Templiers en pénitence pour ses fautes commises » pourra être exigée ou non en lieu et place de la signature du Temple.

- Pèlerinage :

Le condamné sera dans l’obligation de rendre visite à un Frère lointain pour y apprendre son savoir et sa sagesse. Preuve devra être faite journalièrement de son périple.

- Retrait de distinction :

Le condamné honoré par le passé pour ses actes de bravoure ou de mérite par l'attribution d'une distinction se verra retirer tout droit concernant celle ci, qu'il s'agisse d'une décoration ou d'une haute distinction. Il sera en outre rayé du Registre des distinctions.

- Rétrogradation :

Le condamné redevient Ecuyer et se voit dans l’obligation de repasser les tests en espérant qu’il redécouvre le sens des valeurs Templières.

- Prison ferme :

Le condamné se voit infliger une peine de prison ferme à accomplir au Temple ou dans un Duché selon les modalités des traités judiciaires en cours ou à venir.

- Bannissement définitif :

Le condamné se voit exclu et répudié de l’Ordre de manière immédiate et définitive, sans pouvoir préciser dans sa signature « ex membre » ou « ex frère » ou quelconque message stipulant une participation présente ou passée avec le Temple.

- Bannissement définitif et mise à l’index :

Idem, avec interdiction à tous Frères ou Sœurs de communiquer avec le condamné, celui-ci par la gravité de ses actes ne mérite plus notre attention.

- Bannissement définitif avec annonce publique :

Idem, avec annonce dans toutes les gargotes de la dangerosité et de la méchanceté de l’individu.

- Excommunication :

Une action sera intentée auprès de la Curie et de la Papauté pour radier des fidèles et excommunier le condamné.

- Condamnation à mort :

Par la gravité de ses actes infâmes, le criminel se verra condamner à mort.


VI - DE LA MESURE ET DE LA PROPORTIONNALITE DES SANCTIONS


La sanction infligée pour l’acte répréhensible dépend de plusieurs facteurs au gré de l’instruction et de la décision finale du Haut Justicier.

Toute instruction sera faite dans le cadre de la qualification de la charge retenue, ainsi un retard à un exercice militaire sera un manquement disciplinaire et sera jugé comme tel, et dans le cas de la preuve de la culpabilité, la sanction appliquée sera choisie dans l’éventail des sentences prévues pour cela.

Dans le cadre d’une instruction aux multiples chefs d’accusation, elle sera instruite selon le motif le plus grave. Dans le cadre d’instruction où plus de trois inculpations sont présentes, le Haut Justicier pourra à son pouvoir discrétionnaire qualifier la sanction d’un degré de gravité supérieur. Ainsi le Retard à un exercice militaire accompagné de Non respect d’un ecclésiaste de l’Eglise et de Non paiement de la dîme ne sera pas systématiquement qualifié comme Fautes Graves, car pouvant être qualifié de Fautes Criminelles par le fait de la multiplicité.

Ce pouvoir discrétionnaire peut être levé de par la volonté du Grand Maître de l’Ordre ou du Conseil sur une instruction.

Le Haut Justicier veillera à sélectionner une ou plusieurs sanctions et les modulera en fonction de la gravité des faits retenus, de leurs nombres, de la volonté manifeste de nuire, du repentir du fautif, de sa perception de la Justice et de la présence de preuves en nombre ou pas.

La véracité et la pertinence des preuves bien qu’importantes, la présence de témoignages à charge ou à décharge sont de première importance. Le Haut Justicier s’appuiera sur les faits bien entendu, mais sur son instinct et sa perception de la Vérité également.
L’Ordre du Temple doit être et demeurer lieu de sérénité et de discipline, et le Codex et son application sont là pour le rappeler aux contrevenants.


VII - DE L’APPLICATION DE LA SANCTION


L’application de la sanction ou de la peine est généralement immédiate et sans appel.
Le Tribunal peut cependant, à son pouvoir discrétionnaire et à titre exceptionnel accorder le sursis exécutoire à la sentence. Ainsi, pour une faute commise de faible importance, et sans multiplicité de l’accusation, le Haut Justicier pourra délivrer une peine avec sursis.


VIII - DE LA PROCEDURE DE L'INSTRUCTION


Où l’on se réfère texto à la Charte de l’Ordre du Temple :

8.1.b) Le Haut Justicier peut s'occuper personnellement de l'investigation ou la déléguer à un enquêteur. L'investigation consiste en une série de questions sur les faits reprochés, ainsi que sur la personnalité et le passif du suspect, et sa connaissance de la religion en cas d'hérésie. En outre l'enquêteur peut interroger des proches du suspect. Un rapport d'investigation est alors rendu au Grand Maître, au Sénéchal et au Haut Justicier.

8.2.c) Le Haut Justicier énonce les infractions, présente les preuves et propose la peine adéquate. Le procès est alors rendu publique par affichage dans les gargotes des royaumes, informant la population des faits reprochés au Templier ainsi que des preuves permettant de justifier le jugement. Le dit jugement est rendu par un vote du chapitre en deux temps; tout d'abord il doit statuer sur la culpabilité de l'accusé, puis sur la peine proposée par le Haut Dignitaire.

8.3.d - 2) Durant l'ensemble du procès l'accusé peut se faire défendre par un avocat, seulement si celui-ci est Templier. Si personne n'accepte de défendre l'accusé, le Haut Justicier nomme un avocat parmi les frères, commis d'office. Le frère avocat ne peut faire parti du Chapitre.

Spécification à la Charte :

L’instruction pour les postulants et Ecuyers sera simplifiée, tout manquement pourra être saisi d’initiative par le Haut Justicier et constituera son dossier à charge tel que l’énonce l’Article 8.1.b de la Charte. Mais point de recours à un avocat a distincto des Frères à part entière, la discipline et la Justice pour les novices seront implacables. Ceux-ci doivent se montrer digne du Temple avant de prétendre à être considéré comme tel.


La Procédure


- L’instruction sera ouverte par la phrase rituelle suivante :
« Moi …………………..,
Paladin du Temple
Dépositaire de l'Ordre et de la Justice
Par le Sceau et la charge qui m'ont été confié.

Entreprends ce jour instruction à l'encontre de :
………………, Ecuyer/Frère/Postulant/Haut Dignitaire de l'Ordre.

Pèsent à son encontre et sont retenues les charges suivantes, prévues et réprimées par le Codex de Loi du Temple : »

- S’en suit l’énumération des charges retenues.
- Un commentaire du Haut Justicier est permis, ainsi que l’invitation à venir déposer des éléments constituants, à charge ou à décharge auprès du Tribunal.
- L’enquête sera diligentée.
- Les votes en rapport à la culpabilité et à la sentence effectués.
- Le verdict sera rendu en ces termes rituels :

« Moi …………………..,
Paladin du Temple
Dépositaire de l'Ordre et de la Justice
Par le Sceau et la charge qui m'ont été confié.

De par la juste décision du Conseil, »
Cas 1 :
« Lève l’opprobre et les doutes pesant sur ……………., Ecuyer/Frère/Postulant/Haut Dignitaire de l'Ordre. »
Cas 2 :
« Reconnais coupable des faits qui lui sont reprochés ……………., Ecuyer/Frère/Postulant/Haut Dignitaire de l'Ordre et le condamne à/aux peines suivante(s) : »


IX – DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS DU TRIBUNAL DU TEMPLE


Le Tribunal est habilité et compétent envers tous les faits énoncés, prévus et réprimés par le Codex de Loi du Temple.
Il peut enquêter et poursuivre tout Frère, passé, présent ou à venir, ayant ou non rompu ses vœux, pour des actes ou des faits commis par celui ci le temps de ses vœux et de son engagement. Et à la discrétion du Tribunal et du Conseil, des actes et fait concomitants à son accès ou à son départ de l’Ordre et pouvant avoir une quelconque répercussion sur celui-ci.
Seul le Grand Maître ne peut être poursuivi par le Tribunal, et uniquement pendant la durée de son mandat.

Concernant les actes non prévus par le présent Codex, le Haut Justicier adaptera selon les textes en vigueur, la gravité de l’acte, l’intention coupable les sanctions encourues.
Et comme à l’ordinaire, la peine sera soumise à un vote du Chapitre.

Les faits pourront être transmis à la justice civile des Duchés ou du Roy ou de l'Empereur ou encore au Tribunal de l’Inquisition selon les traités diplomatiques ou juridiques en vigueur sur le moment auprès des instances officielles autre que le Temple.

Les sanctions prises par le Tribunal du Temple sont cumulatives à toute autre sanction prises par les Instances judiciaires religieuses, royales, Impériales ou ducales.


X – DES RECOURS ET DES MOTIFS DE POURVOI, DE CASSATION OU DE GRACE


Où l’on se réfère texto à la Charte de l’Ordre du Temple :
8.3.d - 1) L'accusé peut faire appel devant une cour constituée du Haut Justicier, du Grand Maître et du Sénéchal, qui peuvent demander un nouveau jugement du Chapitre.

L’appel de la décision est prévu par la Charte.

Concernant la cassation, celle-ci est impossible, à moins de prouver le parti pris ou la corruption du Haut Justicier ou encore la falsification évidente des preuves.

Concernant la Grâce, celle-ci peut être accordée par le Pape ou la Curie, mais ne saurait être invoquée pour des faits capitaux, disciplinaires ou délictuels.
Celle-ci peut être accordée par le Grand Maître de l’Ordre pour des faits disciplinaires, délictuels ou graves.

Un Frère gracié sera lavé de son accusation, mais la qualification des faits d’un éventuel nouveau forfait sera automatiquement aggravé, et se verra commué en faute d’un rang supérieur selon l’échelle de gravité du présent Codex. Le pardon de l’Ordre n’est pas une chose que l’on bafoue impunément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Codex de loi du Temple
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Codex Militaire du Temple
» Musique du temple de classe Pandawa
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» Codex Chevaliers Gris : Avril 2011
» [Codex maison] La Fédération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Templiers :: Enceintes de la Villeneuve du Temple :: La salle des Lois-
Sauter vers: